Amiral H. T. Mayo AP-125 - Histoire

Amiral H. T. Mayo AP-125 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Amiral H. Mayo

(AP-125 : dp. 23 380 ; 1. 608'11" ; n. 76' ; dr. 26'6" ; s. 23 k. ; cpl. 617 ; tr. 4 887 ; a. 4 5", 8 40mm ., 28 20 mm.; cl. Amiral WS Benson; T. P2-SE2-R1)

L'amiral N. Mayo (AP-125) a été aidée le 21 février 1944 à Alameda, en Californie, par la Bethlehem Steel Corp. et commandé à Alameda le 24 avril 1945, capitaine Roger C. Heimer, USCG, dans la commande.

Après s'être équipé, chargé de fournitures et effectué sa croisière d'essai au départ de San Diego, l'Amiral H. Mayo s'embarqua pour les eaux européennes le 24 mai 1945, à destination du Harve, en France. En transitant le Canal de Panama entre le 31 mai et le 2 juin, le transport a atteint sa destination le 12 juin. Là, elle a embarqué 5 819 prisonniers militaires américains libérés (RAMP) et des hommes ramenés chez eux aux États-Unis, et a navigué pour Boston, atteignant ce port le 27 juin. Il a navigué de là pour Marseille, en France, et y a embarqué 4 888 troupes de quartier-maître et du génie. Retardé pour des réparations dans ce port français, l'amiral H. Mayo n'a navigué pour le Pacifique que le 10 juillet 1945. Il a transité par le canal de Panama les 21 et 22 juillet et, via Eniwetok, dans les Marshalls, et Ulithi, dans les Carolines ( passer une escale de 16 jours à ce dernier endroit), a atteint sa destination, Okinawa, sur les Ryukyus, le 1er septembre.

Huit jours plus tard, le 9 septembre 1945, l'amiral H. Mayo a quitté Okinawa avec 5 014 passagers, officiers et hommes de troupe de la Navy, de la Garde côtière et du Corps des Marines, transférés aux États-Unis pour être renvoyés ou réaffectés selon le système des « points ». Atteignant San Francisco le 27 septembre 1945, lors du premier de ses voyages "Magic Carpet" d'après-guerre, le transport y débarqua ses passagers et, suivant une disponibilité, s'embarqua pour l'Extrême-Orient le 18 octobre. Atteignant Tokyo, Japon, le 29 octobre et Manille, Îles philippines, le 4 novembre, elle a embarqué des vétérans de retour à ces deux ports et est finalement revenue à San Francisco le 22 novembre.

L'amiral H. Mayo a navigué pour les eaux coréennes le 5 décembre et est arrivé à destination, Jinsen (maintenant Inchon), en Corée le 19 décembre. Elle a navigué de là pour le Japon, atteignant Nagoya le jour de Noël 1945. Le transport a quitté ce port le 29 décembre et, acheminé via Pearl Harbor, et détourné de sa destination d'origine, Seattle, a atteint « Frisco » le 11 janvier 1946. Après les réparations du voyage L'amiral H. Mayo a navigué pour Okinawa le 10 février et a atteint sa destination le jour de l'anniversaire de Washington. Elle a ramené des vétérans de retour à Seattle le 10 mars et a complété son service "Magic Carpet" avec un voyage aller-retour entre Yokohama, au Japon, et Seattle, atteignant ce dernier port le 23 avril 1946.

L'amiral H. Mayo quitte Seattle le 25 avril et, après s'être brièvement arrêté à San Pedro jusqu'au 28, poursuit sa route vers Panama. En transitant par le canal entre le 4 et le 6 mai, le transport est arrivé au chantier naval de New York, le 10 mai 1946, où il a été désarmé le 26 mai 1946 et remis à la War Shipping Administration, pour une livraison ultérieure à l'armée. Son nom a été rayé du Naval Vessel Register le 9 juin 1946.

Affecté au service de transport de l'armée, le navire a été rebaptisé général Nelson M. Walker, en l'honneur du général de brigade Nelson M. Walker (1891-1944) qui avait été tué au combat en Normandie le 10 juillet 1944. Le navire a subi des réparations et une conversion à le bassin d'Erie du chantier naval de Todd jusqu'en septembre 1946, après quoi il a navigué pour la côte ouest des États-Unis pour se baser sur Seattle.

L'USAT Nelson M. Walker a opéré à partir de ce port jusqu'au milieu de 1948, transportant des troupes vers des ports et des îles comme Honolulu, Guam, Saipan, Okinawa, Yokohama, Jinsen et Manille. En juillet 1948, il est entré au chantier naval Todd à San Pedro pour une conversion de sécurité en mer et une conversion partielle en tant que transporteur dépendant. Cela impliquait l'installation d'une cabine pour 217 passagers, de deux salons et d'une salle de jeux pour enfants, bien approvisionnée en jouets et d'un magasin pour le navire, dont le principal article proposé à la consommation des passagers était une « concoction étrange et merveilleuse » connue sous le nom de « Coca Cola. "

Suite à ce lifting, le général Nelson M. Walker reprit du service le 7 décembre 1948 pour reprendre ses voyages transpacifiques. Il a suivi une route triangulaire au cours des deux années suivantes en naviguant entre San Francisco, Yokohama et Okinawa, acquérant bientôt une réputation de vitesse et de confort, deux attributs fréquemment mis à l'épreuve dans les eaux d'Extrême-Orient où les typhons étaient courants. Avec le Service de transport maritime militaire (MSTS) nouvellement organisé, les opérations du général Nelson M. Walker se sont rapidement limitées à desservir exclusivement Okinawa, la régularité de son apparition sur cette course lui valant le titre affectueux de "Okinawa Express". Elle représentait pour beaucoup le dernier lien de connexion entre leur nouveau domicile et CONLUS, le nouveau terme qui avait commencé à apparaître dans le jargon militaire dans la rédaction des ordres de voyage et signifiait "Continental Limits of the United States".

Son 27e voyage sous le nom d'USAT Nelson M. Walker était son dernier sous la bannière de l'ancien Army Transport Service, et le 1er mars 1950, il devint l'USNS (United States Naval Ship) Nelson M. Walker (T-AP-125). Elle a navigué sur son voyage inaugural en transport MSTS le 27 mars 1950, lorsqu'elle a quitté San Francisco pour Buckner Bay, Okinawa, reprenant sa course sous le nom de "Okinawa Express". Le 28 avril 1950, le navire a été réintégré au registre des navires de la marine. Le déclenchement des hostilités en Corée le 27 juin 1950 s'est produit alors que le général Nelson M. Walker était de retour de son deuxième voyage en Extrême-Orient en tant que navire MSTS. Elle a navigué pour Okinawa le 6 juillet avec des hommes de l'armée et de l'air et leurs personnes à charge embarqués, et, dix jours plus tard, après avoir été brièvement battu par une paire de typhons a débarqué son pass- qui étaient inclus keyAir Force B-29, nécessaire dans le nouveau théâtre de guerre coréen.

Lorsque les États-Unis ont commencé à expédier des hommes et du matériel pour soutenir les opérations des Nations Unies en Corée, le programme du général Nelson M. Walker a été modifié en conséquence ; où il avait été autrefois son principal port d'embarquement/débarquement, Okinawa était moins fréquenté qu'il ne l'avait été.

Au cours de la dernière partie de 1950 et au début de 1951, le général Nelson M. Walker a opéré entre San Francisco et les ports japonais fréquentant Yokosuka, Yokohama et Sasebo. Au moment où le tibia atteignit Seattle le 20 janvier 1952, le transport avait effectué 18 voyages pour le MSTS. En entrant dans le chantier naval de Todd à Seattle, le navire a ensuite été converti en une « armée d'austérité », augmentant sa capacité de cabine à 417 places et sa capacité de troupes à 3 739 couchettes. Fini les salons de la cabine, les salles de loisirs, la salle de jeux pour enfants, certains logements de l'équipage, L'équipement à bord du navire a été modernisé et une unité de conditionnement de l'air a été ajoutée à l'hôpital agrandi à bord du transport.

Après cette conversion, les réparations et la mise en cale sèche, le général Nelson M. Walker a chargé des provisions et des magasins à Smith Cove par le dépôt d'approvisionnement naval, puis s'est déplacé vers le quai 39, Seattle, d'où il a navigué le 14 avril 1952 lors de son voyage inaugural en tant que « trooper de l'austérité ». En route vers la côte ouest après ce transport de troupes vers Yokohama, Pusan, Inchon et Sasebo, le navire a été informé qu'il serait désormais employé à transporter les troupes des Nations Unies en Corée. Elle a atteint San Francisco le 18 mai et a navigué pour Panama le dernier jour de mai, avec des hommes enrôlés portoricains et des officiers et hommes colombiens, tous des vétérans de la guerre de Corée, ainsi que des troupes de l'armée américaine qui devaient débarquer à Norfolk et 1 000 soldats de l'armée. troupes destinées à La Pallice. Elle a touché à la base navale de Rodman, à Balboa, dans la zone du canal, et y a embarqué 1 500 soldats portoricains pour le transport jusqu'à Bremerhaven.

Transitant le Canal de Panama le 8 juin, le transport de troupes est arrivé à Cartagena, Colombie, le 9, poussant plus tard ce même jour pour San Juan, Porto Rico, arrivant le 11 juin. Le port de compensation plus tard le même jour elle a poussé pour Norfolk, en arrivant là le 14 juin et de là à La Pallice, France, faisant le port le 24 juin. Elle a ensuite effectué un voyage à Bremerhaven en Allemagne, avant de retourner aux États-Unis, touchant à New York, puis a effectué un deuxième voyage à Bremerhaven avant de se diriger vers le bassin méditerranéen, ses seuls passagers de troupe un petit détachement d'officiers et d'hommes hollandais .

Atteignant le Pirée, le port d'Athènes, en Grèce, le transbordeur a embarqué des troupes grecques le 28 juillet, avant de s'embarquer pour Tsmir, en Turquie, et d'arriver à ce port le lendemain matin. Là, il a embarqué des troupes turques, le groupe d'avant-garde le 29 et le corps principal le 30, et a navigué tard le dernier jour pour le canal de Suez, la mer Rouge et la colonie de la Couronne britannique d'Aden. Faisant le plein à Aden, le général Nelson M. Walker s'est ensuite rendu en Corée, arrivant à Pusan ​​le 21 août. . Le président Rhee est arrivé plus tard et a prononcé un discours de bienvenue aux troupes grecques et turques en Corée. Le jour suivant, le transport a navigué pour Sasebo, Yokohama et San Francisco, atteignant « Frisco » le 5 septembre après une absence d'environ 95 jours. Son odyssée l'avait emmenée à travers le Pacifique central, les Caraïbes, l'Atlantique Nord, la mer du Nord, la Méditerranée, l'océan Indien, les mers des Philippines et de Chine méridionale, ainsi que la mer de Chine orientale, la mer compatriote et le Pacifique Nord, à la vapeur quelque 34 575 milles et transportant un total de 17 907 personnes. Ce qui est significatif dans ce voyage, c'est le fait que cet ascenseur "rassemblait, dans les limites étroites et limitées d'un transport de troupes, des membres des forces armées de deux nations (Grèce et Turquie) dont l'inimitié traditionnelle s'étendait au cours des siècles". Le voyage, cependant, s'était avéré un succès sans réserve à tous égards.

Le général Nelson M. Walker reprit bientôt ses voyages transpacifiques, effectuant deux autres voyages aller-retour à destination et en provenance de San Fran- et étant à mi-chemin sur un troisième à la fin de l'année 1952. En 1953, le transport a effectué huit voyages, une période marquée par le fait qu'il a ramené aux États-Unis le premier groupe de 328 prisonniers de guerre américains de retour du conflit coréen. Au cours des années suivantes, le général Nelson M. Walker a maintenu son programme régulier de voyages vers les ports d'Extrême-Orient, ses ports d'escale, notamment Kobe Sasebo, Inchon, Yokohama, Pusan, San Francisco, San Diego et, à une occasion, l'île. de Midway, jusqu'à la fin de 1955 et jusqu'en 1956. Partant de Monterey, Californie, le 10 janvier 1957, le transport a navigué pour Panama. Elle a traversé le canal le 17-1S janvier et a continué pour Bremerhaven, faisant l'arrivée là le 28 janvier. En dégageant ce Port le 5 février, elle a navigué via Douvres, Angleterre, pour New York, en arrivant le 14 février.

Deux jours après son arrivée, le 16 février 1957, le commandant MSTS, Atlantic, a assumé le contrôle administratif du navire et il a été placé dans le statut de réserve prêt. Les dossiers indiquent qu'il devait être retiré de ce statut inactif le 5 juin 1958, apparemment pour être inactivé et remis à l'Administration maritime (MarAd) pour désarmer, et qu'il a été placé dans la flotte de réserve de MarAd le 20 janvier 1959, en la zone d'amarrage de la rivière Hudson (Jones Point), près de New York.

Racheté par la Marine le 14 août 1965 et réintégré sur le registre des navires de la marine à la même date, le général Nelson M. Walker a été retiré de la flotte de réserve de la Défense nationale en août 1965 et réactivé dans le cadre de la constitution des forces navales pour le Vietnam Guerre. Elle a été affectée au MSTS (Pacifique) pour les transports de troupes vers l'Asie du Sud-Est. Le 1er février 1966, alors qu'il revenait de cette région du monde, il a été convoqué dans les mers agitées au nord-ouest des îles Hawaï. Le SS Gaines1rille Victory, alors qu'il tentait d'aider le cargo en train de couler sous pavillon libérien, le SS Rockport, avait subi des pertes lorsqu'un canon Lyle avait explosé alors qu'il tentait d'obtenir une ligne vers Rockport. Le général Nelson M. Walker a fourni des conseils médicaux, la mer étant trop agitée pour permettre le transfert d'un médecin, cela a suffi jusqu'à ce que le navire puisse atteindre Midway où de meilleures installations médicales étaient disponibles. Le transport se tenait prêt et, moins de 12 heures après son arrivée sur les lieux, avait secouru les 27 hommes du Rockport en train de couler. Après avoir opéré avec MSTS (Pacifique) jusqu'à la fin de 1967, il fut finalement de nouveau désactivé et placé en réserve au Caven Point Army Depot dans le port de New York, au début de 1968. Walker fut transféré à MarAd le 16 avril 1970 et désarmé dans la zone d'amarrage de James River (Va.). Walker a été rayé du Naval Vessel Register en janvier 1981; elle est restée dans la zone d'amarrage de James River en 1987.


Voir la vidéo: Honda CB 125 B6 1975 upstart


Commentaires:

  1. Dracul

    Vous n'êtes pas correcte. Je suis assuré. Discutons. Écrivez-moi dans PM, nous communiquerons.

  2. Meilseoir

    C'est intéressant. Pouvez-vous me dire où je peux lire à ce sujet?

  3. Enzo

    Je vais le prendre à mes propres risques)))

  4. Derian

    C'est la phrase drôle

  5. Mikar

    Je peux vous suggérer de visiter le site avec une énorme quantité d'informations sur le sujet d'intérêt.



Écrire un message