9 mai 1941

9 mai 1941


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

9 mai 1941

Peut

1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Extrême Orient

Traité de paix entre la Thaïlande et l'Indochine française signé à Tokyo



9 mai 1941 : sous-marin allemand pris avec la marchandise

Pour réviser cet article, visitez Mon profil, puis Afficher les histoires enregistrées.

Pour réviser cet article, visitez Mon profil, puis Afficher les histoires enregistrées.

La marine allemande a utilisé la machine Enigma pendant la Seconde Guerre mondiale pour envoyer et recevoir des messages codés entre le commandement à terre et les navires en mer. Notez la disposition du clavier, qui diffère quelque peu du clavier QWERTZ allemand moderne.
cormac70/Flickr 1941: Des destroyers britanniques capturent un sous-marin allemand, U-110, au sud de l'Islande. Les Britanniques retirent une version navale de la machine à chiffrer hautement secrète connue des Alliés sous le nom d'Enigma, puis ils laissent le bateau couler – pour garder le secret de leur embarquement.

La machine Enigma, utilisée par la Kriegsmarine pour coder et décoder les messages passant entre le commandement à terre et les navires en mer, a été emmenée à Bletchley Park en Angleterre, où des cryptographes, dont le pionnier de l'informatique Alan Turing, ont réussi à casser le code naval. Les Allemands, supposant U-110 avait sombré avec ses secrets intacts, n'avait pas réalisé que leur code était cassé. Les informations ultérieures passant sous les yeux des Britanniques ont énormément aidé les Alliés dans la bataille de l'Atlantique.

Plusieurs versions de la machine Enigma existaient, mais le principe de fonctionnement - un système de rotor activé à l'aide d'un clavier - était le même. La machine elle-même existait depuis le début des années 1920 et était également utilisée par d'autres pays, bien qu'elle soit plus étroitement associée à l'Allemagne nazie.

L'Enigma utilisé par l'armée allemande a été décrypté dès 1932 par des cryptographes polonais, qui ont ensuite transmis leur méthodologie aux Britanniques et aux Français. À la lumière des événements ultérieurs (les Allemands chassèrent un corps expéditionnaire franco-britannique de Norvège puis écrasèrent les Français au cours d'une campagne de six semaines en 1940), la valeur militaire de ces premiers renseignements est discutable.

Mais briser le code naval allemand, rendu possible en grande partie par la récupération de U-110's, a donné aux Britanniques une longueur d'avance à un moment où la guerre en mer était très remise en question.

La capture d'un sous-marin en haute mer était un exploit rare et considérable, car les équipages des sous-marins sabordaient leurs bateaux plutôt que de les laisser tomber entre les mains de l'ennemi. Dans ce cas, le commandant du sous-marin, le Kapitänleutnant Fritz Julius Lemp, pensant qu'il allait être percuté par un destroyer venant en sens inverse, a ordonné à son équipage d'abandonner le navire. (Son ordre précis, selon un survivant, était « Dernier arrêt. Tout le monde au large. ») Voyant les Allemands quitter le bateau, le commandant britannique a réussi à faire demi-tour et à éviter une collision.

Lemp, déjà dans l'eau quand il s'est rendu compte que son bateau n'allait pas être percuté, nageait vers U-110 de la saborder lorsqu'il a été soit abattu par les Britanniques (selon les Allemands) soit simplement disparu (selon les Britanniques).

Trois autres sous-marins ont été capturés en mer pendant la guerre, notamment le U-505, surpris par une force opérationnelle américaine au large des côtes africaines en juin 1944. Ce bateau est exposé en permanence au Musée des sciences et de l'industrie de Chicago.

Note de bas de page sur la culture pop : Le film tout à fait médiocre, U-571, était vaguement basée -- très vaguement basée -- sur la capture de U-110. Il a également été traversé d'inexactitudes historiques, mais c'est un sujet pour un autre temps et un autre lieu.


14 réflexions sur &ldquoMachine Enigma capturée&rdquo

Hier (08/04/2017) j'ai eu le plaisir inattendu de rencontrer un membre du détachement envoyé du HMS Bulldog à bord du U110, il aura 100 ans en octobre et est maintenant probablement le seul membre vivant. Par une coïncidence étonnante, il vit très près de Bletchley Park où les codes Enigma ont été déchiffrés par Alan Turing et son équipe.

La capture du U559 par le HMS Petrel a été l'événement au cours duquel deux membres de l'équipe d'arraisonnement se sont noyés alors qu'ils récupéraient du matériel de renseignement. Vous avez raison de dire que le troisième membre de l'équipe d'embarquement était l'assistant de cantine NAAFI mineur. Voir Wikipédia

Fiction totale, mais le livre Moral Chains de Richard A. McDonald détaille la capture d'une machine à énigmes avec un récit déchirant du siège de Calais et la mise en place d'une équipe SOE pour de telles opérations clandestines hors de Bletchley Park. Cela vaut la peine d'être lu et disponible sur Amazon pour une somme dérisoire.

Mon père était sur le navire après le U-boot et la machine Enigma. En fait, il faisait partie de l'armada de navires qui ont capturé la machine Enigma et de cette armada qui a escorté le sous-marin jusqu'à un port américain.

Rien n'est jamais secret bien longtemps. De toute évidence, les Britanniques ont déployé d'immenses efforts pour cacher aux Allemands le fait qu'ils pouvaient déchiffrer les codes allemands. Ce que je trouve remarquable, cependant, c'est la raison pour laquelle les Allemands n'ont pas commencé à penser en eux-mêmes : « Les Britanniques ont sûrement dû le comprendre maintenant ?

Ils étaient clairement très confiants dans leurs machines Engima, mais on ne peut s'empêcher de soupçonner qu'il y avait un élément de complaisance dans les services de renseignement allemands.

Le héros méconnu de la capture de l'U-110 Enigma était le télégraphiste Alan Osborne Long, R.N. Long était membre du H.M.S. Embarquement de BULLDOG’s. Il a eu la présence d'esprit de mettre quelques outils dans ses poches, alors quand il est entré dans le compartiment W/T, il a pu dévisser la machine du bureau et la placer, avec toutes les listes de clés associées et autres publications, dans un sac en toile et passez-le dans la baleinière. La photo du U-110 gorgé d'eau dans une mer agitée révèle avec quelle facilité le sac lourd et son contenu inestimable auraient pu être perdus. Long a reçu le D.S.M. pour ses actions, bien que le besoin de secret ait rendu la citation très fade. Il est tué le 15 novembre 1942 lorsque le porte-avions d'escorte H.M.S. L'AVENGER a été torpillé et coulé avec de très lourdes pertes en vies humaines lors de son retour au Royaume-Uni après l'opération Torch, l'invasion de l'Afrique du Nord.

Jeanette Night Crossing est un film dramatique de 1982 avec John Hurt, Jane Alexander et Beau Bridges. Le film est basé sur l'histoire vraie des familles Strelzyk et Wetzel, qui, le 16 septembre 1979, se sont échappées de l'Allemagne de l'Est vers l'Allemagne de l'Ouest dans une montgolfière artisanale à l'époque de la frontière intérieure allemande lorsque l'émigration vers l'Allemagne de l'Ouest était strictement interdite par le gouvernement est-allemand.

Toutes ces discussions sur la machine Enigma et le film génial The Imitation Game m'ont fait penser à un livre que j'ai lu il y a de nombreuses années, où un Enigma a été obtenu en Allemagne, je pense, puis passé en contrebande par train à la frontière vers le Royaume-Uni.
Le titre du livre était quelque chose comme A Night’s Crossing. Connaissez-vous ce livre et si vous le connaissez, les comptes-rendus sont faits ou fictifs.
Merci.

Toutes ces discussions sur la machine Enigma et le film génial The Imitation Game m'ont fait penser à un livre que j'ai lu il y a de nombreuses années, où un Enigma a été obtenu en Allemagne, je pense, puis passé en contrebande par train à la frontière vers le Royaume-Uni.
Le titre du livre était quelque chose comme A Night’s Crossing. Connaissez-vous ce livre et si vous le connaissez, les comptes-rendus sont faits ou fictifs.
Merci.

Pour Marylou Haugland, pour répondre à votre question.

Le film “U571” sur la capture américaine de la machine à énigmes est de la pure fiction, comme d'habitude Hollywood a changé l'histoire, ce qui n'est pas très agréable pour les braves qui ont tout donné pour remporter la victoire. Ce film se déroule avant que les États-Unis ne rejoignent l'effort de guerre.

De plus, les décrypteurs de code étaient basés à Bletchley Park (Angleterre), et toutes les informations récupérées de la machine ont été soigneusement examinées avant d'être transmises aux alliés, au cas où trop d'informations seraient utilisées par les alliés et que le haut commandement allemand méfiez-vous de leurs codes cassés.
Les Allemands n'ont jamais compris.

J'adore ce site, il m'a beaucoup aidé dans mon projet d'école

Comme je suis né en 1942, je me suis toujours intéressé aux événements qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale et comme mon père n'a jamais parlé de ses expériences (il était dans la RAAF), j'ai beaucoup lu sur cette période sombre de l'histoire du monde. Avec l'ingéniosité humaine, déployée partout pour le bien comme pour le mal, on pourrait espérer qu'en 2013 et au-delà, les êtres humains se rendront compte que la guerre est futile, provoquant un déplacement incalculable de familles et causant des dommages environnementaux irréparables au radeau de sauvetage, la Terre,
notre seule maison pour l'humanité. Les êtres humains doivent apprendre à renoncer à la violence, sinon nous sur la planète Terre
récoltera notre propre destruction.

Je suis totalement confus au sujet de cette capture de la machine Enigma, c'est-à-dire laquelle était la première et où chacune de ces machines enigma s'est-elle retrouvée ? États-Unis ou Grande-Bretagne ?

Celui-ci : 110, ou celui capturé par le U-559 britannique ? Ce dernier impliquait trois marins britanniques qui sont montés à bord d'un sous-marin en train de couler et ont pu capturer l'engin. Cependant, deux des trois se sont noyés.

J'avais l'impression qu'un assistant cuisinier sous-tendu était également impliqué dans cette opération


9 mai 1941 : sous-marin allemand pris avec la marchandise

Pour réviser cet article, visitez Mon profil, puis Afficher les histoires enregistrées.

Pour réviser cet article, visitez Mon profil, puis Afficher les histoires enregistrées.

1941: Des destroyers britanniques capturent un sous-marin allemand, le U-110, au sud de l'Islande. Les Britanniques retirent une version navale de la machine à chiffrer hautement secrète connue des Alliés sous le nom d'Enigma, puis ils laissent le bateau couler – pour garder le secret de leur abordage.

La machine Enigma, utilisée par le Kriegsmarine pour coder et décoder les messages passant entre le commandement à terre et les navires en mer, a été emmené à Bletchley Park en Angleterre. Là, des cryptographes, dont le pionnier de l'informatique Alan Turing, ont réussi à casser le code naval.

Les Allemands, supposant que l'U-110 avait sombré avec ses secrets intacts, n'ont pas réalisé que leur code était cassé. Les informations ultérieures passant sous les yeux des Britanniques ont énormément aidé les Alliés dans la bataille de l'Atlantique.

Plusieurs versions de la machine Enigma existaient, mais le principe de fonctionnement – ​​un système de rotor activé à l'aide d'un clavier – était le même. La machine elle-même existait depuis le début des années 1920 et était également utilisée par d'autres pays, bien qu'elle soit plus étroitement associée à l'Allemagne nazie.

L'Enigma utilisé par l'armée allemande a été décrypté dès 1932 par des cryptographes polonais, qui ont ensuite transmis leur méthodologie aux Britanniques et aux Français. À la lumière des événements ultérieurs (les Allemands chassèrent un corps expéditionnaire franco-britannique de Norvège puis écrasèrent les Français au cours d'une campagne de six semaines en 1940), la valeur militaire de ces premiers renseignements est discutable.

Mais briser le code naval allemand, rendu possible en grande partie par la récupération de la machine U-110's, a donné aux Britanniques une longueur d'avance à un moment où la guerre en mer était très douteuse.

La capture d'un sous-marin en haute mer était un exploit rare et considérable, car les équipages de sous-marins ont sabordé leurs bateaux plutôt que de les laisser tomber entre les mains de l'ennemi. Dans ce cas, le commandant du sous-marin, le Kapitänleutnant Fritz Julius Lemp, pensant qu'il allait être percuté par un destroyer venant en sens inverse, a ordonné à son équipage d'abandonner le navire. (Son ordre précis, selon un survivant, était « Dernier arrêt. Tout le monde au large. ») Voyant les Allemands quitter le bateau, le commandant britannique a réussi à faire demi-tour et à éviter une collision.

Lemp, déjà dans l'eau lorsqu'il s'est rendu compte que son bateau n'allait pas être éperonné, nageait vers le U-110 pour le saborder lorsqu'il a été abattu par les Britanniques (selon les Allemands) ou a simplement disparu (selon le Britanique).

Trois autres sous-marins ont été capturés en mer pendant la guerre, notamment le U-505, surpris par un groupe de travail américain au large des côtes africaines en juin 1944. Ce bateau est exposé en permanence au Musée des sciences et de l'industrie de Chicago.

Note de bas de page sur la culture pop : Le film tout à fait médiocre, U-571, était vaguement basé – très vaguement basé – sur la capture de U-110. Il a également été traversé d'inexactitudes historiques, mais c'est un sujet pour un autre temps et un autre lieu.

Source : Uboat.net, Wikipédia

Photo : La marine allemande a utilisé la machine Enigma pendant la Seconde Guerre mondiale pour envoyer et recevoir des messages codés entre le commandement à terre et les navires en mer. Notez la disposition du clavier, qui diffère quelque peu du clavier QWERTZ allemand moderne. (cormac70/Flickr)


1941 – Ritchie Valens (Richard Valenzuela) est né à Pacoima, en Californie. Son plus grand succès est Donna, une chanson n°2 en 1959. Le revers de la médaille est “La Bamba,” que Los Lobos emmène au No. 1 en 1987. Valens est tué dans le même accident d'avion qui tue Buddy Holly et le Big Bopper.

1941 – Eric Burdon de The Animals est né à Tyneside, en Angleterre, le jour de This Day in Rock. Le premier single du groupe à faire partie du Hot 100 des Chart Toppers est "The House of the Rising Sun", qui reste n°1 pendant trois semaines en 1964. The Animals ont été reformés en 1962, à Newcastle, avec Burdon. en tant que chef de file [&hellip]

Aidez Stu dans son combat contre le cancer !


Weimar Allemagne : août 1922 - décembre 1923

Taux d'inflation quotidien : 21 pour cent

Les prix doublaient tous les : 3 jours, 17 heures

Histoire: L'hyperinflation qu'a connue l'Allemagne de Weimar au début des années 1920 fait suite à sa défaite lors de la Première Guerre mondiale quelques années plus tôt. À la suite de la guerre, l'Allemagne a été tenue de payer d'importantes réparations aux vainqueurs pour compenser les coûts encourus par le camp vainqueur.

Cependant, l'Allemagne n'a pas été autorisée à payer les réparations avec sa monnaie de l'époque, le Papiermark, qui s'était déjà considérablement affaiblie pendant la guerre en raison du fait que l'Allemagne finançait entièrement son effort de guerre par des fonds empruntés.

Afin de payer les réparations dans une devise autre que le papiermark, Weimar Allemagne a été obligée de vendre de grandes quantités de mark en échange d'une monnaie étrangère qui étaient éligibles comme paiements. Lorsque les paiements sont arrivés à échéance à l'été 1921, une politique de vente du mark pour acheter des devises étrangères à n'importe quel prix a conduit à une hyperinflation galopante car le mark a été sévèrement dévalué.


Ce jour dans l'histoire : 24 mai 1941 - Bob Dylan est né

OK, nous savons, il n'est pas natif du Rhode Island, mais peut-être que son plus grand moment en tant que musicien est venu à Newport en 1965.

Auteur-compositeur-interprète, « homme de la chanson et de la danse », Bob Dylan est né Robert Zimmerman ce jour-là en 1941 à Duluth, Minnesota. Dylan a déménagé à New York en 1961 et le reste appartient à l'histoire. Il s'est rapidement hissé au sommet de la scène folk new-yorkaise et a commencé à remplir les salles de concert du monde entier.

Dylan a fait ses débuts en solo de guitare acoustique au Newport Folk Festival le 26 juillet 1963 et est revenu à l'événement les deux étés suivants. C'est en juillet 1965 qu'il surprend le public du Folk Festival en montant sur scène avec une guitare électrique et un groupe de rock derrière lui. Il s'est ensuite lancé dans "Maggie's Farm", un rocker au rythme rapide, au son des acclamations et des huées...

Il y a plus qu'assez de débats sur la façon dont la foule a réagi à cette performance, nous laisserons les Dylanologues régler cela. Sa carrière ultérieure a été remplie de controverses et de réalisations, notamment des Grammy Awards et un prix Nobel, de nombreux albums, coffrets, rééditions, etc.

Aimez-le ou détestez-le, il ne fait aucun doute que sa marque sur le monde de la musique est bien établie, et il restera dans l'histoire comme l'un des plus grands auteurs-compositeurs populaires de tous les temps. Pour célébrer, nous partageons quelques vidéos vintage de Bob Dylan au Newport Folk Festival.


1941 – 1942

Pendant ce temps, le 18 décembre 1940, le Fourth avait navigué dans un convoi de Liverpool à HMT City de Londres. Ils ont connu un ouragan de l'Atlantique, une collision de nuit avec un autre navire du convoi et un engagement avec l'"Amiral Hipper" allemand, mais ils sont finalement arrivés à Port Tewfik, Suez le 16 février 1941. Leurs chars sont arrivés en avril et après la conversion le Quatrième était prêt au combat.

Pendant ce temps, un coup dévastateur avait frappé la Western Desert Force victorieuse sous le commandement du général O’Connor. Le 12 février, le cabinet avait ordonné au général Wavell d'arrêter son avance, lui refusant ainsi la capture de Tripoli et la suppression de la menace sur l'Egypte pire, le soutien de l'armée de l'air a été décimé et les brigades expérimentées ont été démantelées – tout cela afin de envoyer “la force la plus puissante possible en Grèce”.

Le 6 avril, les Allemands envahirent la Grèce et le 24 avril, l'armée grecque se rendit, de sorte que la force britannique rassemblée à la hâte et isolée fut bientôt submergée dans un retrait désespéré, perdant 12 000 hommes et tout leur équipement. Et dans cette pagaille moyen-orientale, créée par Londres, le génie du général Erwin Rommel et de son Afrika Korps a commencé à se faire sentir.

La première indication aux équipages de chars britanniques que les Allemands arrivaient était qu'ils commençaient à entendre sur leurs filets chaque nuit une puissante transmission de Radio Belgrade de chansons allemandes obsédantes telles que “Lili Marleen”! La force allemande, connue sous le nom d'Afrika Korps, s'est également emballée avec des défilés d'adieu émouvants avant de s'embarquer pour l'Afrique du Nord.

Les véhicules et équipements d'Afrika Korps ont été déchargés dans le port de Tripoli à la mi-mars 1941.

Le 31 mars, Rommel frappa Mersa Brega et le 13 avril, il était de retour à la frontière égyptienne après avoir contourné Tobrouk.

À l'intérieur de Tobrouk, la 9 division australienne comprenait deux escadrons du 1 RTR équipés de croiseurs et du D Sqn 7 RTR (Holden) avec Matildas.

Les premières attaques de l'Afrika Korps ont été fermement repoussées et Tobrouk était relativement calme jusqu'à l'automne 1941.

En dehors de l'enclave de Tobrouk, le 4 RTR (Lt Col W O’Carroll), devait maintenant être testé dans l'Op Brevity dans la région de Sollum (photo) à la frontière libyenne/égyptienne. Il s'agissait d'une marche d'approche de trente-sept milles du 11 au 13 mai dans une violente tempête de sable. Le Regt attaque à Dawn le 15 mai. Sur cette première action dans le désert, ils ont très bien commencé. Le C Sqn (Major Miles) avec 2 Scots Gds a pris le col de Halfaya, capturant deux batteries, 250 prisonniers et beaucoup de transport.

Un Sqn (Major Banks), en essayant de contourner Capuzzo avec 9 DLI, rencontra vingt-cinq Panzers III et IV et perdit douze de ses quatorze chars. Une petite force comprenant trois RHQ Matilda et le char léger de l'officier de reconnaissance ont pris d'assaut le fort de Capuzzo dirigé par le commandant, faisant beaucoup de dégâts, mais ils ont été repoussés. Le lendemain matin, le Quatrième, fortement attaqué par la 15 Pz Div, mena une action retardatrice jusqu'au col, le front se stabilisant à Buq Buq.

Ce soir-là, le Lt Vaux et le Sgt Dickens ont été envoyés pour rendre irréparables les chars de l'Esc A laissés sur le champ de bataille. Ce faisant, ils ont essuyé des tirs intenses de Panzers Mk III dont l'un s'est rapproché d'eux rapidement, mais inexplicablement, ils ont ensuite reculé et sont partis.

Opération Battleaxe a été lancé par Wavell le 15 juin 1941. L'objectif de la phase 1 était que 11 Inf Bde dirigé par 4 RTR pour capturer la zone Halfaya Pass/Sollum, Pt 206 et 4 Armd Bde dirigé par 7 RTR pour capturer Fort Capuzzo en vue de pousser jusqu'à Tobrouk et au-delà.

Matildas était sous le feu dès le début

Au cours de l'action de l'escadron B 4RTR contre le point 206 le matin du 15 juin 1941, le Cpl Bill Newman était l'artilleur dans le Matilda du Capt Austin lorsque le char a été incendié par une frappe ennemie. Le Capt Austin a été touché et lui et l'opérateur ont mis pied à terre. L'incendie interne a brûlé violemment, mais le Cpl Newman a ordonné au conducteur, le Cvr Robertson, de continuer à avancer lentement. Malgré la douleur considérable causée par les brûlures qu'il avait subies au visage, aux bras et aux jambes, le Cpl Newman a réussi à éteindre l'incendie, puis a commencé à charger et à tirer seul avec le canon, harcelant avec succès l'ennemi jusqu'à ce que le char soit mis hors de combat. Le Cpl Newnan a mis pied à terre au moment où un véhicule allemand s'approchait. Un officier est sorti, a pansé ses blessures et l'a emmené dans un hôpital de campagne allemand. Le Cpl Newman et le chauffeur ont été libérés lorsque le point 206 a été pris par la suite.

La citation de sa Médaille de conduite distinguée comprend les mots « Le dévouement au devoir manifesté par le Cpl Newman en éteignant le feu, en chargeant et en tirant sans aide avec son arme et en continuant à combattre son char malgré la gravité de ses blessures et la douleur intense qu'il souffrait, mérite les plus grands éloges et donne un exemple aussi beau que n'importe quel autre dans l'histoire du Service ».

C'est l'étiquette attachée autour du cou du Cpl Newman à l'hôpital de campagne allemand.

[Au moment d'ajouter cette note (20 mars 2014), Bill Newman est bel et bien vivant.]

Cette fois, les Allemands qui gardaient le col de Halfya étaient prêts. Ils étaient bien dirigés par l'habile et courageux Major Bach (Croix de fer 1re classe, qui était pasteur de Mannheim avant la guerre. Il est mort d'un cancer au Canada en 1943 en tant que prisonnier de guerre

Le major Bach avait positionné des canons de 88 mm nouvellement arrivés comme indiqué, et quelques canons de 155 mm GPF, ceux-ci ont rapidement fait un lourd tribut aux chars du C Sqn 4 RTR. La dernière transmission du major Miles avant sa mort était la suivante : "Ces putains d'armes à feu mettent en pièces mes chars".

Le 16 juin, les six chars du 4 RTR circulant le long de la route côtière ont heurté un champ de mines non identifié. Il n'y avait ni soutien du génie ni de l'infanterie. Alors que les chars étaient détruits un par un, le 2/Lt Pip Gardner a ramené les survivants, y compris les blessés, en lieu sûr. Le Tp Ldr, 2/Lt Roe, avait perdu les deux jambes, un bras et un œil. Il était trop lourd pour bouger. Gardner, administrant de la morphine, est resté avec lui jusqu'à sa mort. Gardner, toujours sous le feu nourri, a dépouillé les pièces clés d'un char désactivé après l'autre pour empêcher l'utilisation par l'ennemi. Recommandé pour un VC, sa citation parlait de galanterie "rarement dépassée dans l'histoire du service". Gardner a reçu un MC.

Un Sqn 4 RTR a également été décimé. L'esc B, nouvellement revenu d'Éthiopie, tenait l'arrière-garde. Le Maj Clement a été tué et le commandement a été passé au 2/Lt Redhead qui a tenu le coup pendant quelques heures. Il a reçu une barre à son MC érythréen pour cette action. Comme le dit le journal de guerre des Quatrièmes 󈫿-17 juin 41. En action dans la zone Sollum – Halfaya. Lourdes pertes dans les chars et le personnel. Le 4ème/7ème s'est formé (à nouveau) et a combattu l'arrière-garde au Pt 207 en se repliant sur Sofafi la nuit du 17/18 juin.”

Les équipages des deux régiments ont fait preuve d'un grand courage et d'une grande persévérance, mais de graves erreurs ont été commises au niveau de la formation qui les ont privés du succès qu'ils méritaient amplement. Le Quatrième a reçu l'ordre de combattre largement dispersé et le soutien d'artillerie au coup par coup ne s'est pas matérialisé. Le septième, (qui avait perdu le colonel Jerram lorsque son pied a été écrasé lors du déchargement), a été expressément interdit par le commandant de division de se rallier à l'avant pour une réparation immédiate après leur capture de Fort Capuzzo, comme c'était leur pratique éprouvée. . Les deux régiments ont beaucoup souffert des canons de 88 mm allemands nouvellement arrivés, habilement aperçus. L'opération Battleaxe a échoué.

Quatre jours plus tard, le général Wavell a été remplacé au commandement du Moyen-Orient par le général Sir Claude Auchinleck, ” The Auk”.

À la fin de septembre 1941, le Quatrième fut déplacé en briquet de Mersa Matruh dans l'enclave de Tobrouk et le Septième, à l'exception du D Sqn, fut renvoyé au Delta pour être remis en état.

Sous la direction déterminée du maj Bach, le point d'appui allemand de Halfaya Pass a tenu bon longtemps après que la bataille les ait dépassés. Ils étaient littéralement affamés lorsqu'ils se rendirent finalement sept mois plus tard, en janvier 1942.

Le canon 155 mm GPF illustré à droite a détruit l'Escadron Matilda ‘C’ (à gauche). Le capitaine Peter Vaux, alors au QG 7 Armd Div, était présent lors de la reddition avec son batman/driver (illustré) et a pu reconstituer la scène.

Après Battleaxe, cinq mois se sont écoulés pendant que les deux parties renforçaient leur force. Le prochain affrontement majeur devait être l'opération CRUSADER. Le but était de piéger et de détruire l'Afrika Korps en Cyrénaïque orientale et de sortir de Tobrouk. Au total, dix Royal Tank Regiments y participeraient, totalisant 756 chars et de généreuses réserves.

Le 4 RTR, maintenant complet à Tobrouk, et le 7e Escadron (Holden) devaient mener la sortie de percée. L'Op Crusader devait commencer aux premières lueurs du jour le 18 novembre et éclater dans la nuit du 20 au 21 novembre.

Le cmdt 32 Tk Bde, Brig “Ant” Willison (RTR) donne les derniers ordres pour la percée de Tobrouk, le 20 novembre 1941

(Capt Pip Gardner à l'extrême droite)

32 ateliers Tank Bde à l'intérieur de Tobrouk travaillent pour assurer le maximum de participation à la bataille.

Les Officiers du Quatrième pris quelques heures avant la percée de Tobrouk (voir clé)

Après la percée réussie et sept mois supplémentaires de durs combats, certains de ces officiers seraient morts ou blessés et le reste capturé le 21 juin 1942 lorsque le quatrième et le septième seraient détruits en combattant côte à côte alors que Tobrouk tombait finalement aux mains de Rommel . (Voir la fin de ce chapitre)

Pendant ce temps, le 21 novembre, le Sqn 7 RTR et le 2nd Kings ont rapidement maîtrisé Butch, puis Tugun. Le 2e Black Watch et le 4 RTR ont sécurisé Tiger après avoir été retardés par des champs de mines et de violents combats, mais ont subi des tirs d'artillerie soutenus de Jack jusqu'à ce qu'il soit également capturé.

Lorsque l'Afrika Corps n'avait pas réussi à prendre Tobrouk lors de leur poussée vers l'est en avril 1941, les Italiens avaient construit la Strada dell’Asse pour contourner la ville. Immédiatement après la percée des Alliés fin novembre 1941, l'équipage de ce Matilda Mk 2 du D Sqn 7 RTR (pilote Cpl Thomas Woodworth) a ressenti le besoin de modifier le panneau de signalisation.

Pendant une pause dans les combats, le capitaine Pip Gardner MC se détendait avec le 2/Lt Dick Simkin, le Major AG Roberts (OC C Sqn) et le 2/Lt PH Gearing lorsqu'un message a été reçu des King’s Dragoon Guards que deux de leurs blindés des voitures ont été brisées près du périmètre de Tobrouk et ont été pilonnées par l'artillerie allemande. Pip Gardner avec deux chars a été envoyé à la rescousse.

Bien que Pip Gardner insiste sur le fait qu'il avait été plus effrayé en remportant son MC, ce que lui et ses équipages ont fait le 23 novembre était époustouflant. Les deux voitures blindées étaient utilisées comme cible d'entraînement par les Allemands. En ordonnant au deuxième char de tirer et de manœuvrer pour distraire l'ennemi Pip, il a tenté en vain de prendre la voiture restante en remorque, au cours de laquelle il a été touché à la jambe, le câble de remorquage a été abattu et son opérateur de chargeur a été tué. Il a ensuite ramassé le seul survivant du KDG, le Lt Beame, désormais sans jambes, et a lutté pour le placer sur les ponts arrière de son char. Pip est à nouveau touché, au bras, mais réussit à s'accrocher au Lt Beame et à extraire ses deux chars.

En reconnaissance de cette action, le capitaine Gardner MC a reçu la Croix de Victoria, la première à être remise aux troupes du Corps blindé pendant la Seconde Guerre mondiale. Comme nous le verrons, une seule VC supplémentaire sera attribuée au Corps blindé pendant le reste de la guerre.

Plusieurs obus de 210 mm ont explosé près du char des CO et d'une voiture d'état-major, à l'extérieur de l'enclave de Tobrouk.

‘D’ Sqn 7 RTR Matilda passant par l'aérodrome d'El Adam.

À l'aube du 25 novembre, après de très violents combats et de lourdes pertes des deux côtés, le 4 RTR plus le ‘D’ Sqn 7 RTR avaient capturé Wolf. A midi le 26 novembre, la dorsale Ed Duda a été capturée par 32 Bde, 4 RTR en tête. Finalement, lors d'une audacieuse attaque nocturne du 44 RTR et de l'infanterie néo-zélandaise, les deux forces se sont jointes à Belhamed.

Le moral était bon alors que l'infanterie de la brigade néo-zélandaise était liée à la quatrième.

La force de soulagement salue la force d'évasion.

Euphorie post-bataille. 𔄚/Lt Gilbert-Smith accueille un officier du 4e régiment sud-africain de véhicules blindés (4e SAAC Regt) après la percée.

CO du 4e près d'El Duda avec le commandant de brigade 32 Tk Bde, le brigadier Willison DSO MC (feu CO 42 RTR) et le commandant du 2e Bn Inf de Nouvelle-Zélande (troisième à partir de la droite).

Malgré les défaites, la victoire était quelque chose dont il fallait parler.

Un grand courage était évident à tous les niveaux. Dans ce cas, le Cpl Cowlard de l'Escadron 7 RTR du ‘D’ a été recommandé avec succès pour la Médaille militaire par son commandant d'escadron, le Maj (plus tard Maj Gen) Jock Holden, qui avait lui-même reçu un DSO pour l'Op BATTLEAXE. Il a également recommandé le Lt Mcginlay pour un DSO, mais cela a été réduit à une barre à son MC. Enfin, il a recommandé avec succès le Capt Tom Craig (plus tard CO 4 RTR) – pour un MC immédiat pour bravoure lors de la percée initiale de Tobrouk.

Bien que surpassé, Rommel n'a pas encore été vaincu. Le 27 novembre, la 15 Pz Div attaque la crête d'Ed Duda. Ils ont été chassés par l'escadron du Major Jack Pritchard du 4th mais ont réussi à couper le couloir vers Tobrouk. Faisant preuve d'une détermination remarquable, le cmdt occupait la position dominante à Ed Duda. Des combats acharnés se sont poursuivis autour d'Ed Duda et de l'aérodrome de Sidi Rezegh jusqu'à ce que Rommel prenne la décision de se retirer – jusqu'à Agedabia le 26 décembre. L'Op Crusader avait atteint l'un de ses trois objectifs.

Le commandant du quatrième, le lieutenant-colonel Walter O’Carroll DSO, la tension du commandement apparaissant trop clairement. Un facteur contributif, connu seulement de lui et de son OM régimentaire, était qu'il souffrait de tuberculose.

Ce n'était pas un pique-nique. Le 4e et le 7e Escadron avaient perdu 85 officiers et hommes, dont de nombreux excellents jeunes chefs de troupe.

La plupart des Matilda n'étaient plus dignes de la bataille…

… Et certains étaient irréparables.

Les équipages survivants étaient exaltés mais crevés !

Les commandants étaient épuisés. Il était temps pour R et R.

Après la bataille Pip – toujours blessé – entend parler de son deuxième prix de galanterie.

Le VC est présenté par le général Sir Claude Auchinleck devant le régiment à Hadera en Palestine où le Regt était brièvement en train de se rééquiper avec Valentines. Le lieutenant-colonel W R Reeves est sur la gauche.

Les 4e et 7e devaient entrer en action fin mai 1942. Les 7e équipés de Matildas et maintenant commandés par le lieutenant-colonel HRB Foote ont été déployés en soutien de la 1 SA Div au nord de la position de Gazala, ils se sont facilement opposés à une attaque italienne le 26 mai 1942 , mais ce n'était qu'une feinte.

Un 7 RTR Matilda retranché et prêt à repousser l'ennemi.

Le quatrième était rentré en Libye par chemin de fer et avait atteint la tête de ligne de Capuzzo le 27 mai. Une opération complexe qui leur était prévue est annulée en raison de l'offensive du général Rommel. Au lieu de cela, ils ont reçu l'ordre de se déployer à la hâte à El Adem où ils ont mené une série de batailles.

Il allait y en avoir plein !

La principale attaque ennemie (impliquant un total de dix mille véhicules) a été menée par l'Afrika Korps autour du flanc sud au-delà de la Bde française libre à Bir Hacheim. Malgré un mauvais maling du 3 RTR équipé de Grants, les éléments de tête des 15 et 21 Pz Div atteignent Knightbridge en milieu d'après-midi le 27 mai. Mais Rommel avait perdu un tiers de ses chars.

Le 28 mai, la Pz Div a atteint la Pt 209 alors qu'ils se dirigeaient vers la côte, mais ils avaient de graves difficultés à se réapprovisionner. Cette nuit-là, Rommel est personnellement allé à la rencontre de la colonne de ravitaillement qui contournait Bir Hacheim et a ainsi manqué que son QG soit envahi par les chars de la 2 Armd Bde.

Le 29 mai, des éléments puissants de la 21 Pz Div ont été vaincus par le 7 RTR au Pt 209 Rommel a retiré le reste alors qu'il concentrait ses forces au sud de la crête de Sidra avec un couloir à l'ouest dégagé par la Trieste Div. Les attaques au coup par coup contre Rommel ont été systématiquement repoussées par une utilisation habile des tirs de chars et d'antichars.

Le Capt Mike Woollcombe (plus tard CO 7 RTR) surveille le matin sans fil dans le désert (notez le casque et le câble), il fait évidemment encore assez froid jusqu'à ce que le soleil se lève. Quelques heures plus tard, il dut être traîné hors de son char en feu, grièvement blessé aux jambes ce qui l'empêcha par la suite de marcher ou même de s'asseoir normalement, comme on le voit sur l'image 6 de 58 – 1953. Notez la bêche qui servait aux appels de la nature.

On 5 June 4 RTR under command Lt Col Bill Reeves DSO joined from El Adem and its new Valentines led the attack by 5 Indian Div against Aslagh Ridge. However they lost twenty tanks. The Seventh, as part of 32 Tk Bde attacked from the North to capture Sidra Ridge. Both attacks did damage but were badly mauled by Rommel’s tank and anti-tank screen.

The CO of 7 RTR was twice knocked out. Soon only a dozen tanks were battle-worthy out of the seventy which had started, and many of the best tank commanders had been lost. Extraordinary resolve was shown by the crews and Lt Col Foote was singled out for his “example of outstanding courage and leadership”

The succeeding days showed the battlefield genius of Rommel and the inadequacy of British high command. Superior British formations were consistently out-played. A redeeming feature for the Regiment was the brilliant blocking operation by 7/42 RTR under Colonel Foote enabling 201 Guards Bde to withdraw from the Knightsbridge Escarpment.

Colonel Foote’s citation for his Victoria Cross reads

“…he reorganized the remaining tanks, going on foot from one tank to another to encourage the crews under intense artillery and anti-tank fire. As it was of vital importance that the regiment should not give ground Lt Col Foote placed his tank, which he had then entered, in front of the others so that he could be plainly visible in the turret as an encouragement to the other crews, despite his tank being already badly damaged by shell-fire and all its guns rendered useless.. By this magnificent example the corridor was kept open and the Guards Brigade was able to march through. Lt Col Foote was always at the crucial point at the right moment, and over a period of several days gave an example of outstanding courage”.

Lieutenant Colonel H R B Foote DSO winning his Victoria Cross at Knightsbridge.

A distinction of the Fourth and the Seventh is that the only two VCs awarded to armoured troops in the 2nd World War were won by a member of each regiment.

Under intense pressure the 4th and 7th pulled back into defensive positions in the Tobruk enclave taking over the battle-worthy tanks and some crews from the remnants of 1st, 8th and 42 RTR. Thus by 18 June the 4th and 7th were inside the enclave once again. Instead of pursuing the Eighth Army Eastwards Rommel turned to attack Tobruk.

Around the Tobruk perimeter mines had been lifted and used in the Gazala Line. They had not been replaced nor the defences refurbished General Klopper and his South African Division had had that responsibility. By 0830 hrs on 20 June 1942 Afrika Korps tanks and infantry were pouring through the breach.

General Rommel was forward with the leading troops and had marshalled one hundred tanks. The 4th and the 7th were ordered to counter attack and an intensive battle raged for over eight hours. They had made the attackers pay a heavy price but eventually the Fourth and the Seventh ceased to exist as cohesive units.

At dawn on 21 June 1942 General Klopper surrendered the garrison. There were isolated cases of tanks and infantry continuing to fight, including three tanks that were still fighting near the beach 48 hours later. The Fourth and the Seventh, who had fought together very many times since 1917 went down fighting side by side and the survivors went into captivity together.

SQMS George Ovens was among those who were captured. The date on his German POW card – 21 June 1942.

Both Regiments had suffered terminal losses of fighting vehicles and crews. All officers and men were either wounded, captured or dead. The latter lie here in the Tobruk Cemetery.

However the Army Board resolved not to lose either regiment from the order of battle both were soon to be reconstituted as we shall see in Chapter 5

As a postscript to this Chapter we see here the two Regimental VCs photographed at a 4th/7th Reunion hosted by the Fourth.


May 16, 1941

Publier par Globalization41 » 11 Nov 2015, 15:40

May 16, 1941

Publier par Globalization41 » 27 Nov 2015, 07:44

May 16, 1941

Publier par Globalization41 » 29 Nov 2015, 14:58

May 16, 1941

Publier par Globalization41 » 10 Jan 2016, 15:50

May 16/17, 1941

Publier par Globalization41 » 20 May 2016, 17:30

May 17, 1941

Publier par Globalization41 » 12 Jun 2016, 12:21

May 17, 1941

Publier par Globalization41 » 13 Aug 2016, 14:22

Milwaukee News Links

Publier par Globalization41 » 16 Aug 2016, 05:37

Noter: Google News Archive removed their Milwaukee Sentinel et Milwaukee Journal news links after the above post was made Saturday. The 9/22/1939 flashback-to-Poland link does not now work. Numerous other links from previous posts were also knocked out.

Re: May 16, 1941

Publier par DB4life » 05 Oct 2016, 14:12

I have access to complete archives of certain newspapers of the NYC area. I just so happen to have read the entire month of may 1941 as it was very interesting time..not just in the european theater but even in the US. with many heated debates between justification of seizing ships in American ports and whether the US Navy should be used for convoy purposes. Even though the US was not at war.

Was there a specific topic or event you were looking for?

May 16, 1941

Publier par Globalization41 » 06 Oct 2016, 19:59

Thanks DB. It's pleasing to learn that someone has read through the May 1941 newspapers. . I'm looking for news links that can be effeciently posted & collated. Specific to NYC would be local baseball write-ups & boxscores, production figures, employment figures, draft notices, shipping, banking figures, tax revenues, texts of war communiques, etc. Lengthy articles on the war in Europe & Asia would be nice too. . I started this topic, May 16, 1941, based on the timing of the battle of the Bismarck & Hood, the Battle of Crete, and the beginning of Joe DiMaggio's hitting streak. It usually takes me more than a month to complete one day, meaning it would be a few months before reaching the Battle of Crete. . However, May 16, 1941, is secondary to topic June 21, 1944, the Normandy period. . The removal of the Milwaukee Sentinel et Milwaukee Journal links from the Google News Archive made the May 16, 1941, topic less complete, but the June 21, 1944, topic was very negatively affected. The main bulk of the news links to other newspapers remain intact, but there were many links knocked out to local Milwaukee draft notices, casualties, production, Milwaukee Brewers baseball, a war-time women's baseball league, and American Association baseball boxscores. . By coincidence, the timing of the loss of the Milwaukee news links occurred during anti-law-&-order protests & looting by under-employed residents of Milwaukee (8/15/2016). All the other links remain. . Les June 21, 1944, date was picked because of Normandy and the lead-in to the beginning of the gigantic Soviet offensive on the Eastern Front. At the time, Uncle Sam supported intense fighting on three fronts, France, Italy, and Saipan, while supplying the world with an overflow of surplus production. . Since the Milwaukee links went down, I've started two new topics, July 7, 1943 (beginning of the Battle of Kursk), and June 21, 1941 (the day before Germany's invasion of Russia).

Re: May 16, 1941

Publier par DB4life » 11 Oct 2016, 05:21

Re: May 16, 1941

Publier par Globalization41 » 11 Oct 2016, 09:52

Re: May 16, 1941

Publier par DB4life » 29 Oct 2016, 13:43

My apologies I was away and busy with work. Here you go.

May 17, 1941

Publier par Globalization41 » 30 Oct 2016, 02:48

Excellent. . Would it be possible to make the font larger? Is it logistically difficult to transfer photos of articles into a post? . In the '80s and '90s, I used to drive to libraries and photo-copy as many articles as possible, from (usually) Le New York Times WWII period, before the libraries' clunky-like machines would break down. The photo-copying machines were coin operated, so I would take rolls of nickels and dimes with me. . The history of WWII is infinite.


'A Date Which Will Live in Infamy.' Read President Roosevelt’s Pearl Harbor Address

P resident Franklin Roosevelt called the unprovoked attack on Pearl Harbor a &ldquodate which will live in infamy,&rdquo in a famous address to the nation delivered after Japan&rsquos deadly strike against U.S. naval and military forces in Hawaii. He also asked Congress to declare war.

As the nation reflects on the anniversary of the surprise attack that led America to join World War II, here is the transcript of President Roosevelt&rsquos speech, which he delivered in Washington, D.C. on Dec. 8, 1941&mdashone day after the assault:

“M. Vice President, Mr. Speaker, Members of the Senate, and of the House of Representatives:
Yesterday, December 7th, 1941&mdasha date which will live in infamy&mdashthe United States of America was suddenly and deliberately attacked by naval and air forces of the Empire of Japan.
The United States was at peace with that nation and, at the solicitation of Japan, was still in conversation with its government and its emperor looking toward the maintenance of peace in the Pacific.
Indeed, one hour after Japanese air squadrons had commenced bombing in the American island of Oahu, the Japanese ambassador to the United States and his colleague delivered to our Secretary of State a formal reply to a recent American message. And while this reply stated that it seemed useless to continue the existing diplomatic negotiations, it contained no threat or hint of war or of armed attack.
It will be recorded that the distance of Hawaii from Japan makes it obvious that the attack was deliberately planned many days or even weeks ago. During the intervening time, the Japanese government has deliberately sought to deceive the United States by false statements and expressions of hope for continued peace.
The attack yesterday on the Hawaiian islands has caused severe damage to American naval and military forces. I regret to tell you that very many American lives have been lost. In addition, American ships have been reported torpedoed on the high seas between San Francisco and Honolulu.
Yesterday, the Japanese government also launched an attack against Malaya.
Last night, Japanese forces attacked Hong Kong.
Last night, Japanese forces attacked Guam.
Last night, Japanese forces attacked the Philippine Islands.
Last night, the Japanese attacked Wake Island.
And this morning, the Japanese attacked Midway Island.
Japan has, therefore, undertaken a surprise offensive extending throughout the Pacific area. The facts of yesterday and today speak for themselves. The people of the United States have already formed their opinions and well understand the implications to the very life and safety of our nation.
As Commander in Chief of the Army and Navy, I have directed that all measures be taken for our defense. But always will our whole nation remember the character of the onslaught against us.
No matter how long it may take us to overcome this premeditated invasion, the American people in their righteous might will win through to absolute victory.
I believe that I interpret the will of the Congress and of the people when I assert that we will not only defend ourselves to the uttermost, but will make it very certain that this form of treachery shall never again endanger us.
Hostilities exist. There is no blinking at the fact that our people, our territory, and our interests are in grave danger.
With confidence in our armed forces, with the unbounding determination of our people, we will gain the inevitable triumph&mdashso help us God.
I ask that the Congress declare that since the unprovoked and dastardly attack by Japan on Sunday, December 7th, 1941, a state of war has existed between the United States and the Japanese empire.”


Voir la vidéo: К вопросу о перемирии с Финляндией Finnish subs


Commentaires:

  1. Ogelsvy

    Le succès de tout site Web sur Internet réside dans son renouvellement quotidien. Dans votre cas, il est tout simplement nécessaire, seulement alors vous aurez des visiteurs réguliers. C'est la même chose que dans une voiture, vous devez constamment ajouter de l'essence au réservoir d'essence, puis la voiture sera en mouvement. J'écris ceci pour une raison, j'écris en tant que personne qui a également son propre site Web.

  2. Jaja

    S'il vous plaît, tenez-vous-en au fait.

  3. Prestin

    Accordé, une excellente idée

  4. Alrik

    Je trouve que vous n'avez pas raison. Je suis sûr. Je peux le prouver. Écrivez dans PM.

  5. Grom

    En effet, et comment je n'y avais pas pensé avant

  6. Byram

    un leader avec un ordinateur portable - juste super



Écrire un message